BOBINE :
c'est un terme générique en électronique pour désigner un composant formé de un ou plusieurs, voir une multitude de spires de fil autour d'un noyau. (Ce noyau peut être vide ou, en un matériau favorisant l'induction magnétique genre ferrite, afin d'augmenter la valeur d'inductance). C'est donc un dipôle auto inductif linéaire qui est caractérisé principalement par son inductance, mais également par une résistance électrique (celle du fil utilisé, a priori faible), mais principal responsable des pertes.

DIAMAGNETISME PARFAIT :
On emploie le terme de diamagnétisme parfait pour désigner le comportement des supraconducteurs qui créent en leur sein des courants induits qui s'opposent à toutes variations de champ magnétique. Cette propriété est utilisée pour produire la lévitation magnétique des supraconducteurs.

EFFET JOULE :
c'est la manifestation thermique (chaleur) de la résistance électrique. Il se produit lors du passage d'un courant électrique dans tous matériaux conducteurs, à l'exception des supraconducteurs qui nécessitent cependant des conditions particulières.

EFFET MEISSNER :
En 1933, Meissner et Ochsenfeld ont découvert une propriété supplémentaire des supraconducteurs: l'effet Meissner. Ils ont montré que les supraconducteurs, pour une température (T) inférieure à Tc (température critique), possèdent non seulement une résistance électrique nulle mais également un comportement de diamagnétique parfait. En d'autres termes, cela signifie qu'en dessous de Tc, les supraconducteurs sont imperméables aux champs magnétiques. L'effet Meissner constitue la base du phénomène de lévitation magnétique.

LEVITATION MAGNETIQUE :
ce principe permet de faire " flotter " un objet grâce au champ créé par deux aimants. La lévitation est en fait un phénomène de répulsion : les deux aimants se repoussent.

MAGLEV :
Le Maglev (" Magnetic Levitation Train ") est le fruit de la combinaison de la technologie des supraconducteurs avec celle des moteurs linéaires.

RESISTANCE ELECTRIQUE :
c'est une propriété physique qui désigne l'aptitude d'un conducteur à s'opposer au passage du courant électrique. La résistance est responsable d'une dissipation d'énergie sous forme de chaleur. Cette propriété porte le nom d'effet Joule. Cette production de chaleur est parfois un effet souhaité (résistances de chauffage), parfois un effet néfaste (pertes joules).

SUPRACONDUCTEUR :
c'est un matériau qui, lorsqu'il est refroidi en dessous d'une température critique, présente deux propriétés caractéristiques : une résistance nulle (le passage du courant électrique se fait sans dissipation d'énergie : pas de perte d'énergie par effet Joule) et diamagnétisme parfait.

SUPRACONDUCTIVITE :
c'est la propriété que possèdent certains matériaux de conduire le courant électrique sans résistance à condition que leur température soit inférieure à une certaine valeur appelée température critique (Tc). Ils s'opposent également à tout champ magnétique externe. En somme, ce phénomène électromagnétique est caractérisé par l'absence de résistance électrique et l'annulation du champ magnétique à l'intérieur du matériau (ce phénomène de diamagnétisme parfait est appelé effet Meissner). La supraconductivité conventionnelle intéresse des températures très basses proches du 0 Kelvin (soit -273°C).

SUSTENTATION MAGNETIQUE :
état d'un corps maintenu à faible distance au-dessus d'une surface et sans contact avec elle grâce à un champ magnétique.

TEMPERATURE CRITIQUE :
En dessous d'une certaine température, appelée température critique Tc, certains matériaux deviennent des supraconducteurs : leur résistivité (ou résistance) devient non mesurable, elle est considérée comme nulle.