Alstom prévoit de développer un train "zéro émission"
Publié le 2014-10-05
Alstom prévoit de développer un train régional (de la gamme Coradia) utilisant une pile à combustible. Ce projet devrait voir le jour en 2018 en Allemagne, puisqu'une lettre d'intention a été signée avec différentes autorités des Länders de Basse-Saxe, de la Rhénanie-Du-Nord-Westphalie, du Bade-Wurtemberg, et de Hesse. Ce projet est également soutenu par le gouvernement fédéral.

Il est vrai que les promesses sont alléchantes : consommation et bruit réduits, énergie propre (contrairement à la France, l'Allemagne produit les deux tiers de son électricité à partir d'énergies fossiles)... mais également développement économique, puisque les rames seront développées et produites sur le site de production de Salzgitter, en Basse-Saxe (site spécialisé dans les trains régionaux).

Que penser de ce projet ? Si l'affaire semble innovante (aucun projet n'avait jusqu'alors officialisé le mariage de la pile à combustible avec le ferroviaire à des fins commerciales), elle n'en reste pas moins risquée du fait des incertitudes encores importantes entourant cette technologie. Et si l'Allemagne produit son hydrogène à partir d'énergie fossile, le bilan énergétique risque d'être catastrophique...

Dans tous les cas, il s'agit au moins de mettre un pied dans une voie technologique prometteuse à long terme (une pile à combustible semble plus facilement rentable dans un train que dans une voiture, et permettrai de s'affranchir de couteux kilomètres de caténaires), mais cette signature constitue un bon coup de communication pour Alstom, qui paraphe un beau (et gros ?) contrat au pays de Siemens, quelques moins après avoir perdu sa branche énergie.

Train de la gamme Coradia
Un train régional de la gamme Coradia d'Alstom