Un train entre le TGV et le Maglev circule en Corée
Publié le 2014-05-26
Afin de réduire les frottements dûs aux caténaires, les Coréens travaillent actuellement sur un projet de train alimenté par induction, nommé "Hemu-430X", pour High-Speed Electric Multiple Unit 430 km/h eXperimental. Il ne s'agit donc pas d'un train à lévitation ou à sustentation magnétique, mais les performances envisagées méritent que l'on s'y intéresse.

Les deux organismes qui pilotent ce projet (le Korea Railroad Research Institute et le Korea Advanced Institute of Science and Technology) ont réussi à le faire rouler à 421,4 km/h. S'il s'agit d'un vitesse inférieure à celle du TGV, Hemu présente d'autres avantages. En effet, outre l'économie d'énergie due à l'absence de frottements, c'est surtout l'économie réalisée sur les coûts de maintenance et la réduction de l'impact paysager qui semblent pouvoir constituer des avantages décisifs. Ce système ne devrait cependant pas entrer en fonction avant 2017.

Hemu-430X
Le Hemu-430X, un concurrent du TGV ?

La technologie coréenne semble accuser malgré tout un certain retard face aux technologies classiques de trains à grande vitesse, qui continuent d'évoluer (l'AGV par exemple), mais également aux trains à lévitation et sustentation magnétiques, déjà commercialisés (cf article précédent).